La Lisdorf Au

Dieter Walter

Série

Sujets

  • Travail et Production
  • Paysages et Écologie
  • Hommes et Enjeux sociaux


Tags

  • Acceptations 2020
  • Captures depuis 2010
  • Couleur
  • Travail libre


Statement

À l'ombre du polygone de la Sarre, d'environ 30 m de haut, qui rappelle l'histoire minière traditionnelle de la Sarre, et du chevalement de la mine Ensdorf, visible de loin, se trouve ce qui est probablement la plus grande zone de culture maraîchère de la Sarre. Sur ordre du maître d'œuvre Vauban, le constructeur de la ville fortifiée de Saarlouis, la zone de l'actuel Lisdorf Au a été aménagée comme une zone de culture maraîchère vers 1690. À cette époque, cela permettait d’assurer l'approvisionnement en nourriture des soldats et plus tard de la population de Saarlouis. Aujourd'hui, les maraîchers de Lisdorf cultivent des légumes, des salades, du maïs et d'autres fruits, en effectuant un travail parfois très physique. Des fleurs sont également plantées en rangées à des fins décoratives.

Cette tradition a donc été préservée pendant plus de 300 ans. La culture des légumes dans le Lisdorf Au a donc également survécu à l'époque de l'industrie minière voisine, depuis 1913 environ, lorsque le nouveau puits principal d'Ensdorf (rebaptisé plus tard puits de Duhamel en l'honneur de Jean-Baptiste Duhamel) a été creusé, jusqu'à sa fermeture en 2012 et existe encore aujourd'hui. Mais certaines zones sont déjà en jachère.

 

Date de création de la série: 2020